Prudence Nazeyrollas  PsyNancy
Psychopraticienne - Coach
25 rue Gustave Simon - 54000 Nancy
Tel: 06 26 08 39 49 - Prudence@PsyNancy.com

Pourquoi les régimes ne fonctionnent pas [Podcast Radio France Bleu]

27 Février 2018

Pourquoi les régimes ne fonctionnent pas

Jessamyn Stanley yoga grande taille, contre les régimes et la grossophobie
Les régimes c’est 95% d’échec à 5 ans : c’est à dire au minimum la reprise du poids perdu, et souvent c’est plus et le fameux effet yoyo.

Un nouveau podcast sur l'inefficacité des régimes et la grossophobie disponible sur France Bleu Sud Lorraine.
Merci à Nathalie Million de m'avoir si bien reçue et d'avoir permis de parler de ces sujets si importants.

Qu'est-ce que la restriction cognitive?

Quand on fait un régime on s’interdit ou limite fortement certains aliments par exemple le chocolat ou le saucisson.
A un moment donné, on en a envie, et on s’empêche, on se retient de céder. On tient un certain temps et on craque mais le craquage n’est plus de l’ordre du plaisir avec un carré ou une tranche, c’est toute la plaquette ou tout le saucisson qui y passe.
Ensuite viennent des émotions comme de la tristesse, de la culpabilité, de la fatigue, du découragement, de l’épuisement, de la honte et à leur tour ces émotions vont favoriser des réponses par des prises alimentaires réconfortantes… du chocolat ou du saucisson par exemple.
C’est un cercle vicieux qui s’installe et s’aggrave progressivement avec des risques de développer des TCA, des Troubles du Comportement Alimentaire, de baisse de l’estime de soi…
Elle déconnecte également la prise alimentaire des sensations alimentaires alors que justement ces sensations alimentaires sont prévues pour nous aider à réguler nos prises alimentaires.
L’alimentation avec les régimes devient une zone de guerre, où en permanence en alerte, les personnes évitent les mines, les aliments tabous, pour finalement trouver une voie sans issue.
La restriction cognitive c’est donc ce cercle vicieux d’hypercontrôle puis de perte de contrôle. Frustration puis perte de contrôle.

Comment faire?

Éviter de tomber dans la spirale des régimes donc ne pas commencer.
Chercher les émotions liées aux prises alimentaires et y répondre autrement. Un carnet alimentaire où on note les prises alimentaires avec les sensations, les émotions, les circonstances peut aider à y voir plus clair. S’écouter, se respecter, prendre soin de soi, travailler sur l’alimentation émotionnelle (quand on mange parce qu’on est triste, qu’on se sent seul…).
Commencer un Rééquilibrage Alimentaire: réapprendre à être à l'écoute de ses sensations: la faim et la satiété, les envies etc. Pacifier sa relation à son alimentation.
Apprendre ou réapprendre à ressentir du plaisir à bouger, sentir comme c’est agréable de sentir son corps vivant en mouvement. Il ne s’agit de pratique intensive, mais d’activité modérée, de reprise d’activité s’il n’y avait plus ou peu d’activité physique ou sportive, se réconcilier avec son corps s’il y a besoin.

Attention à la grossophobie !

La Grossophobie est l’ensemble des stéréotypes, préjugés et discriminations à l’égard des personnes grosses.
Cela va des représentations du gros-feignant ou sale à la discrimination à l’embauche (45% des demandeurs d’emploi interrogés estiment qu’il est acceptable de refuser un emploi à quelqu’un du fait de sa corpulence; les femmes obèses sont 8 fois plus discriminées que les femmes à IMC dit normal ; et ce alors que la discrimination en raison de l’apparence physique est interdite en France depuis 2001), en passant par la maltraitance médicale et les agressions physiques.
Elle n’apporte que du négatif, elle n’aide personne. Jamais, en aucun cas, humilier une personne en surpoids ne peut l’aider, cela ne peut qu’aggraver le problème.
Respectez les personnes qui n’ont pas le même parcours que vous.
Le surpoids est multifactoriel : Par exemple les classes défavorisées sont les plus touchées. On retrouve beaucoup de personnes qui ont été victimes de violences notamment physiques et sexuelles. Il a été rapporté 10 fois plus d’abus sexuels par des femmes obèses que chez celles de corpulences dites normales.

Une petite blague (pour finir sur une touche plus positive) :
Deux personnes discutent et l’une dit à l’autre :
-Alors ton régime, tu as perdu ?
- Oui.
- Combien ?
- 200€...

Sources et liens :

Livres :
Dr Apfeldorfer et Dr Zemati, Dictature des régimes Attention !, Odile Jacob, 2006.
Dr Zemati, Maigrir sans régimes, Odile Jacob, 2002.
Dr Apfeldorfer, Maigrir c’est dans la tête, Odile Jacob, 1997.
Michel Desmurget, L’Anti-Régime Maigrir pour de bon, Belin, 2015.

Sites:Jessamyn Stanley livre Every Body Yoga
Groupe de Réflexion sur l’Obésité et le Surpoids pour les professionnels, concernés et curieux.ses.
ViveLesRondes: Communauté size acceptance et empowerment (empouvoirement).
Gras Politique pour en apprendre plus sur la grossophobie.
Allegro Fortissimo: association de lutte contre la grossophobie, d’empouvoirement, d’entraide, organisation de sortie, discussion avec les pouvoirs publiques...
Gros Corps Social qui écrit des articles très complets sur la grossophobie :
La photo d’illustration vient du très beau site de Jessamyn Stanley: professeur de yoga et autrice de « every body yoga ».
La BackPackeuse Taille Plus qui nous montre de ses photos de ses voyages à pied dans le monde et bien plus encore!

Articles :
Article de planète santé sur les violences subies.
Ampleur de la grossophobie sur Le Monde.

 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !