Prudence Nazeyrollas  PsyNancy
Psychopraticienne - Coach
25 rue Gustave Simon - 54000 Nancy
Tel: 06 26 08 39 49 - Prudence@PsyNancy.com

Relations de manipulation et d'emprise

24 Février 2019
Relations de manipulation et d'emprise

Relations de manipulation et d'emprise

Sortir d’une relation de manipulation et d’emprise n’est pas une chose aisée. Le premier pas à faire est aussi celui qui est le plus difficile : il faut, pour commencer, se rendre compte qu’il y a un problème, que quelque chose cloche dans la relation.

Je vais vous présenter brièvement les signes qui doivent vous alerter, comment fonctionne la manipulation et enfin comment se sortir d’une relation toxique d’emprise.
 

Les signaux d’alerte

Ils sont principalement internes : ce sont vos sensations qui vont vous mettre la puce à l’oreille et vous signaler le danger. Il est primordial de les écouter. Malheureusement, les mécanismes d’emprise peuvent rendre cela particulièrement difficile. D’autant plus si la personne utilise le gaslighting ou détournement cognitif (le fait de nier les faits, les émotions, les ressentis de la personne).
Si vous vous sentez dans le flou, confus, mal à l’aise, dérouté·e, coupable, angoissé·e sans trop savoir pourquoi pendant ou après avoir vu une personne, c’est un signe d’alerte qui doit vous interpeller et vous pousser à une prise de distance et une introspection plus approfondie.

Il existe aussi des signaux d’alerte dans le discours de la personne. Si elle vous dit du mal de vos proches, vous conseille de ne pas parler, de cacher certaines choses, méfiez-vous, cela aura pour conséquence de vous isoler et de faciliter son emprise.
 

Les mécanismes en jeu

La manipulation et l’emprise reposent essentiellement sur l’utilisation de 3 sentiments : la peur, le doute et la culpabilité, pour instaurer une relation de dépendance.

Les manipulateurs et manipulatrices utilisent surtout 4 techniques :
  • La séduction : la personne vous flatte, vous complimente, vous séduit physiquement et/ou intellectuellement, vous touche, vous porte de l’attention, vous valorise.
  • La victimisation : si elle a un problème avec d’autres personnes (et elle en a), elle va toujours considérer que c’est la faute des autres : iels sont méchants, iels lui font du mal, elle n’y peut rien puisque c’est elle la victime.
  • L’intimidation : elle peut être physique, affective, émotionnelle, financière, etc. La personne manipulatrice peut menacer explicitement ou implicitement de vous faire du mal, de vous retirer son affection, son soutien ou tout autre chose.
  • La culpabilisation : un autre versant de la victimisation, cette fois c’est la personne sous emprise qui est accusée d’être responsable des états-d’âme, du mal-être, des problèmes de la personne manipulant.

Le cheminement classique est :
  1. Phase de séduction
  2. La manipulatrice ou le manipulateur sape les fondations d’équilibre de la personne (ses valeurs, iel tire sur la corde sensible, tape sur les points sensibles, instille le doute de soi et des autres).
  3. L’isolement de la victime de son monde social habituel, de sa famille, de ses amis, de ses soutiens. Elle peut vous pousser à vous méfier ou à blesser vos proches.
  4. Instauration de la dépendance : la personne manipulatrice vous a rendu service, vous a aidé, elle vous donne (de l’attention, de l’affection, des services, des compliments, des cadeaux, etc.) puis vous reprend ou ferme le robinet, vous laissant dans la frustration. C’est cette frustration, alliée à l’habitude de sa présence et de sa position de sauveur·se, qu’elle va utiliser pour confirmer votre dépendance à son égard. Elle va changer les règles, vous rappeler qu’elle vous a beaucoup aidé, que c’est grâce à elle que vous avez pu réussir ou accomplir telle ou telle chose, elle va prétendre qu’elle veut votre bien, qu’elle sait ce qui est bon pour vous, etc. pour prendre le contrôle de votre vie.
 
 

Comment s’en sortir

En cas de doute : prenez vos distances. Éloignez-vous de la personne pendant un temps, coupez le contact et prenez ce temps pour bien vous mettre à l’écoute de vous-même, de vos ressentis, de vos émotions. Si vous vous sentez mieux et que vous pensez qu’effectivement la personne avec qui vous étiez en contact vous manipulait ou essayait de vous mettre sous emprise, alors il faudra rompre complètement et définitivement le lien pour vous protéger.

N’essayez pas d’aider la personne manipulatrice, ce n’est pas votre rôle. Votre rôle est de vous protéger avant tout.

Plus l’emprise est ancienne et installée depuis longtemps, plus il est difficile de s’éloigner et de se rendre compte de la manipulation. Avec le temps, la personne victime d’emprise se sent de moins en moins capable et de plus en plus isolée et démunie puisqu’il y a dépendance et sabotage des fondations de la victime et des autres relations qu’elle pourrait entretenir.

Après s’être extrait de la relation, il faudra un certain temps pour se reconstruire : se reconnecter à ses valeurs, à ses amis, sa famille, retrouver la sécurité, faire le deuil de la relation, exprimer ses émotions ; se retourner sur l’histoire, y apporter un éclairage et un regard nouveau qui vont permettre de comprendre et mettre des mots sur ce qui s’est passé, et tourner la page. La bienveillance avec soi-même sera un ingrédient primordial dans ce processus de reconstruction. Un·e professionnel·le de l’aide (psychiatre, psychologue, psychopraticien·ne ou autre) peut vous accompagner dans ce processus de reconstruction psychologique grâce à différents outils (thérapies cognitivo-comportementales, écoute active et empathique, relaxation, outils de développement personnel, de prise de confiance en soi et d’estime de soi, etc.).



Pour conclure, dans une relation, n’acceptez « ni séduction, ni agression » (Jacques Salomé, méthode ESPERE) et pensez à rechercher régulièrement vos ressentis, vos sentiments, vos émotions. Cela diminuera les risques que vous tombiez sous l’emprise d’un·e pervers·e narcissique ou d’un·e manipulateur ou manipulatrice pathologique.

Rappelez-vous que vous méritez d’être respecté·e, d’être aimé·e tel·le que vous êtes et de ne pas être utilisé·e.

 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !