Prudence Nazeyrollas  PsyNancy
Psychopraticienne - Coach
25 rue Gustave Simon - 54000 Nancy
Tel: 06 26 08 39 49 - Prudence@PsyNancy.com

Accueil > Psychologie > Conditionnements

Conditionnements

Bases théoriques

Qu'est-ce qu'un conditionnement?

Le conditionnement est une méthode d'apprentissage. Dans sa forme la plus simple on considère que:
S → R
avec S = le Stimulus
et R = la Réponse
Au début :
SN → rien
SI → RI
On fait le conditionnement : SN + SI → RI
SN devient SC et SC → RC
En associant dans les fait SN et SI, SN finit par être associé à SI et devient SC et provoque une réponse identique à RI mais qui vient du conditionnement et qu'on nomme RC.
Avec:
SN = Stimulus Neutre
SI = Stimulus Inconditionnel (il déclenche automatiquement une réponse inconditionnelle)
RI = Réponse Inconditionnelle
SC = Stimulus Conditionnel
RC = Réponse Conditionnel

Classique : le « réflexe pavlovien », « réflexe conditionnel »

Décrit par Pavlov qui a analysé les secrétions salivaires d'un chien. Lorsqu'on lui présentait de la nourriture le chien salivait plus. Lorsqu'on faisait sonner une clochette, rien ne changeait. Puis, Pavlov a prit l’habitude de présenter la nourriture au chien en faisant sonner la clochette. Au bout d'un moment le chien salivait en entendant sonner la clochette même en l'absence de nourriture.

Opérant : le conditionnement skinnérien

Il suppose une action préalable à l'effet.
Par exemple dans les expériences skinnériennes l'animal appuyait sur un levier qui délivrait de la nourriture. Le SC, le Stimulus Conditionnel va alors être un comportement, et non un fait extérieur à lui. Dans le conditionnement opérant le sujet au sein du conditionnement va être acteur du conditionnement.

Applications

Des expériences ont été menées sur des animaux mais aussi sur des êtres humains.
Pour certaines personnes il est difficile d'admettre que l'on puisse être conditionné ainsi, mais il s'agit alors de décider si on préfère se voiler la face, le déplorer ou se réjouir et le mettre à profit.

On pense souvent à la fatalité, aux choses qui nous « tombent dessus » mais sans se rendre compte du pouvoir que nous avons sur nous, sur notre vie, sur notre ressenti et les événements avec nos comportements.

On peut utiliser le conditionnement pour de nombreuses applications : contre les phobies, les douleurs, le stress, pour développer sa mémoire, sa créativité, ses capacités en général, améliorer son sommeil...

Ainsi dans les exercices de relaxation vous pouvez utiliser le conditionnement afin d'être plus rapidement détendu et de pouvoir l'être dans (presque) n'importe quelle situation. C'est aussi, dans le TAS, l'intérêt de se répéter toujours la même phrase.

Prudence NAZEYROLLAS, Nancy