Prudence Nazeyrollas  PsyNancy
Psychopraticienne - Coach
25 rue Gustave Simon - 54000 Nancy
Tel: 06 26 08 39 49 - Prudence@PsyNancy.com

Accueil > Psychologie > Psychothérapie, psychothérapeute et Loi Accoyer

Un psy, des psys: Psychothérapie, psychothérapeute et Loi Accoyer

La loi Accoyer

Comprendre ce qu'est un "psy": psychothérapeute, psychologue, psychopraticien, psychiatre... l'amendement Accoyer Elle restreint l'usage du titre de psychothérapeute à certaines formations et il faut être au minimum psychologue (master de psychologie), médecin (pas forcément psychiatre) ou psychanalyste (les psychanalystes n'ont aucune obligation de formation universitaire contrairement aux psychologues et aux psychiatres) ayant à faire une formation en psychopathologie ou être déclaré comme psychothérapeute au moins 4 ans avant la loi...
Cette loi restreint le titre de "psychothérapeute" mais pas d'autres noms, comme "praticien en psychothérapie", ou "psychopraticien" ou ce que l'on veut.
Cette loi avait pour but de protéger les patients, les clients contre des charlatans, j'estime qu'elle ne remplit pas son rôle. Effectivement il est important d'être bien formé, mais est-ce que seule l'université peut le faire (ou la psychanalyse)? Je pense qu'en suivant le cursus classique, certaines personnes peuvent être inefficaces, comme certaines personnes ayant des cursus moins classiques peuvent vraiment aider. Je pense que la formation universitaire ne fait pas tout, même si elle peut aider. Il existe d'autres formations...

On peut trouver sur Rue89 cet avis que je partage:

Loi Accoyer, bonne question, mauvaise réponse

D'abord parce que le diplôme n'est pas une garantie suffisante de sécurité ni de compétence. Ensuite parce que cet encadrement trop restrictif élimine nettement plus de gens sérieux que de charlatans. On précède comme pour la vache folle : un individu suspect, tout le troupeau est abattu.

Quel psy choisir?

Si vous avez besoin d'une aide, je ne vous conseillerai pas l'une ou l'autre catégorie de ces psy, (psychologue, psychothérapeute, psychiatre, psychanalyste ou une autre dénomination) mais peut-être juste d'essayer, de tester ouvertement plusieurs personnes et de choisir celle qui vous convient, de prendre le thérapeute avec lequel vous vous sentez bien, celui qui vous fait sentir que vous allez pouvoir avancer, travailler, évoluer. Pour choisir la personne qui vous aidera, il y a un autre moyen qui peut vous aider: le bouche à oreille, tout en n'oubliant pas que ce qui peut convenir à l'un ne conviendra pas forcément à l'autre.

Prudence NAZEYROLLAS, psy (psychopraticienne) à Nancy