Comment ne pas prendre de bonnes résolutions et les tenir? [Podcast Radio France Bleu]

Mis à jour : juil. 11

Une émission très agréable à retrouver gratuitement et à partager autour du thème des bonnes résolutions avec avec Nathalie Milion et Jérôme Prod'homme sur France Bleu Sud Lorraine.

Pourquoi prendre ou ne pas prendre de bonnes résolutions?

Souvent on souhaite faire une rupture franche et on s'impose un but inatteignable ou très difficile et cela nous mène à l'échec. Et au lieu de nous entraîner dans une spirale de réussites, nous nous enfermons dans un cercle vicieux de l'échec. Autant éviter de prendre des bonnes résolutions qui ne mèneront qu’à une plus mauvaise estime de soi. Mais ce n’est pas pour autant qu’on ne peut rien faire. On n’est d’ailleurs pas obligé d’attendre le 1er janvier pour trouver et mettre en place des choses qui nous feront du bien.

Que choisir?

Un objectif est quelque chose de personnel, ce n’est pas aux autres de vous dire quoi faire mais à vous de sentir quel est votre besoin.

Un but qui fait vraiment envie, qui est important pour vous et vous apportera quelque chose de positif.

Ensuite il faut formuler ce but de manière positive et affirmative. Ex: "perdre du poids" ou "ne plus fumer" : les deux font référence à une perte ou à quelque chose que l’on ne veut pas. Qu'est-ce qu'on veut vraiment? Bouger plus facilement? Sentir son corps en meilleure forme? Se libérer du tabac, de son addiction? Être plus libre ? Plus à l’aise ? Se sentir en pleine santé ? Qu’est-ce que l’on va gagner avec l’accomplissement de cette décision ? Comment cela va concrètement changer notre vie ? Comment allons-nous savoir que nous avons l’accompli ?

Comment faire?

Se fixer des petits objectifs ou un plus gros que l’on va découper en plus petits objectifs.

Par exemple si vous voulez vous remettre au sport commencez par vous dire que vous allez marcher ou courir 5, 10 ou 15 minutes par jour en fonction de votre point de départ, il faut que ce soit facile. Ce n'est pas aux autres de fixer ces objectifs pour vous, mais à vous de sentir ce qui est possible. Quand on reprend une activité alors qu'on est jeune et en bonne santé, ce n'est pas pareil que lorsqu'on a un handicap ou qu'on sort de 30 ans d'inactivité, et c'est normal que les objectifs ne soient pas les mêmes.

Ces objectifs généraux et intermédiaires doivent être réalistes et il vaut mieux voir petit et aller plus loin que prévu plutôt que trop grand et échouer.

La répétition va aider à prendre de nouvelles habitudes.

Notes et ajouts

Il peut être intéressant de prévoir des dérogations en cas de maladie ou des ajustements en cas d’imprévus comme par exemple dire 5 jours/semaine au lieu du lundi au vendredi, ou 4/mois sans préciser ce qui laisse plus de latitude dans l’organisation.

On dit souvent qu’il faut environ 3 semaines pour prendre une nouvelle habitude quotidienne.

Les régimes ont un taux d'échec de 95 à 98% de 3 à 5 ans, ce ne sont pas des solutions efficaces à long terme d'un point de vue statistique, mais cela fera sûrement l'objet d'une autre émission sur les régimes et la grossophobie.

Je vous souhaite à tou·te·s une belle année 2018 avec plein de bonheurs et la capacité de les voir et de les créer!

© 2020 by PsyNancy - Prudence Nazeyrollas, psychologue - 

25 rue Gustave Simon, 54000 Nancy - Tel: 06 26 08 39 49 - Nazeyrollasp@gmail.com

SIRET: 79167156300017 - Code APE: 8690F - N° ADELI: 549311744