La charge mentale [Podcast Radio France Bleu]

Retrouvez gratuitement l'émission sur La Charge Mentale réalisée avec France Bleu Lorraine avec Nathalie Milion et Jérôme Prod'homme que je remercie de m'avoir reçue.


Ce n'est pas nouveau, dans les couples hétérosexuels (on va parler essentiellement des couples hétérosexuels parce que ça a surtout été étudié et modélisé dans ce cas de figure, mais qu'il ne faut pas oublier que les rôles ou les modèles peuvent être différents): les femmes s'occupent en général plus du foyer et des tâches ménagères. En 2010, les femmes s'occupaient de 71 % des tâches ménagères.


Historique de la notion

  • Dans les années 70, les féministes parlaient de "travail domestique", de "double journée (de travail)".

  • Le concept de "charge mentale ménagère" a été développé dans les années 80 par une sociologue française, Monique Haicault.

  • Très récemment la "charge mentale" a été médiatisée grâce à la dessinatrice Emma dans: "Fallait demander" et la suite: "La faute des femmes".



C'est quoi?

C'est aussi une notion également utilisée dans le monde du travail. La charge mentale est un travail invisible, difficile à mesurer. Elle a un coût cognitif puisqu'elle représente l'ensemble des tâches mentales de planification, préparation, adaptation, organisation, gestion, supervision des tâches à faire. Ce n'est pas que le fait de faire.

Exemples: penser à la liste de courses, aux médicaments à donner, à la gestion des horaires pour les trajets, la liste des choses à préparer pour une soirée, ce qu'il faut nettoyer etc.

Demandez-vous:

Non seulement qui va faire les courses, mais qui remarque qu'il manque quelque chose, qui note ce qu'il faut racheter, qui surveille les réserves? Qui appelle-t-on quand l'enfant est malade? Qui prend rendez-vous chez le médecin? Qui va chercher les médicaments? Qui vérifie qu'il est donné ou pris en temps et en heure? Qui prend la température? Qui fait un rapport au médecin? Qui prend les congés enfant-malade? Qui note le suivi à faire, les spécialistes à contacter, les rendez-vous de contrôle à prendre?

Comment faire? Que faire?

Du côté des femmes: Comment lâcher? Accepter que les choses ne seront peut être pas faites, mal faites ou faites différemment. Formuler une demande d'aide la plus claire et concrète possible.

Au sein du couple en discuter, se répartir les tâches, les domaines de compétence et de responsabilité.

Les hommes ont leur part de responsabilité et doivent choisir de prendre en charge leur part, dans un soucis d'équité et de respect pour leur partenaire. Pour alléger la charge mentale des femmes, il faut que leurs compagnons, quand elles en ont, se demandent ce qu'ils peuvent faire, qu'ils demandent, sans attendre qu'elles réclament, ce qu'elles font et comment ils peuvent prendre le relais. On voit souvent l'action du côté de la victime ou de l'opprimé: que faire pour ne plus souffrir, mais il est intéressant de retourner la question vers le privilégié: qu'est-ce que je peux faire pour aider l'autre, pour ne plus profiter du système à son détriment?

La réponse se situe aussi dans l'éducation, les enfants apprennent beaucoup par imitation: pour la prochaine génération, les petits garçons voyant leurs pères faire le ménage auront plus de facilité à le faire à leur tour dans leur foyer.



Pour aller plus loin

L'article de Monique Haicault "La gestion ordinaire de la vie en deux"

"La charge mentale est faite ainsi de ces perpétuels ajustements, de la viscosité du temps qui n'est que rarement rythme et beaucoup plus souvent immanence, où se perd le corps, où se tue la tête, à calculer l'incalculable, à rattraper sur du temps et avec du temps, le temps perdu, à faire, à gérer."

Le site d'Emma où on peut retrouver la bande dessinée sur la charge mentale "Fallait demander", vous pouvez aussi acheter Un Autre Regard tome 2 (et le tome 1 qui est très bien aussi)


Bonne journée à toutes et à tous!

© 2020 by PsyNancy - Prudence Nazeyrollas, psychologue - 

25 rue Gustave Simon, 54000 Nancy - Tel: 06 26 08 39 49 - Nazeyrollasp@gmail.com

SIRET: 79167156300017 - Code APE: 8690F - N° ADELI: 549311744