Préparer son premier rendez-vous psy



Certaines personnes ont besoin de se préparer avant leur première séance avec un·e psy, ce n’est pas du tout obligatoire.

Voici quelques éléments qui pourraient vous aider si vous en ressentez le besoin ou si vous vous posez des questions.



Comment se déroule la première séance ?

On va commencer par faire le point sur ce qui vous amène à consulter : le ou les problèmes auxquels vous faites face, les tentatives de solution, où vous en êtes, ce que vous attendez des séances, vos objectifs, vos forces, vos soutiens, etc.

Parfois, je vous proposerai un exercice à faire dès la fin de notre premier entretien.

J’essaierai de vous proposer un bref résumé de ce que nous avons vu pendant la séance. Et vous voyez à ce moment-là si cette manière de collaborer vous convient, si vous avez des questions supplémentaires, des remarques, des demandes. Cette première consultation est aussi une première rencontre humaine.


Et le rendez-vous suivant ?

Vous pouvez ne pas reprendre rendez-vous, reprendre rendez-vous avec moi sur place, utiliser le site (Réserver), me rappeler ou m’envoyer un mail plus tard.


Si vous avez tendance à ne pas oser ne pas refixer un rendez-vous, n’hésitez pas à ne pas prendre votre agenda ou a dire que vous ne l’avez pas, car il est très important que vous vous sentiez libre.

Vous avez aussi le droit de tester la relation avec plusieurs psy avant de choisir celui ou celle qui vous conviendra le mieux.


Dans mes accompagnements, je ne conseille pas de récurrence particulière à observer (cela dépend des psy).

À moins que vous n’ayez une souffrance très intense, beaucoup de choses à dire, à voir, ou bien que vous souhaitiez démarrer rapidement, je vous conseille de laisser plus d’une semaine d’écart entre deux séances. Ce temps entre deux rendez-vous permet de réfléchir, de faire les exercices, de ressentir comment les choses évoluent. Je vous conseille en général toutes les 2 ou 3 semaines, mais cela peut être un mois ou plus.

Le temps entre deux séances a tendance à s’allonger au cours du suivi.


Orientations

Les orientations TCC (Thérapies Cognitivo-Comportementales) TCCE (Thérapies Cognitives Comportementales et Émotionnelles), thérapies brèves, impliquent souvent des exercices, des tâches à faire, des choses à observer, des tests à effectuer, etc. entre les séances.

Cela vous permet de mieux comprendre votre fonctionnement et de venir corriger ce qui ne vous convient pas pour quelque chose de plus confortable. Ces apprentissages par l’expérience favorisent l’indépendance et le soulagement durable des problèmes.

J’ai également une formation en psychologie sociale sur laquelle je m’appuie pour fournir un éclairage supplémentaire, notamment lors de l’accompagnement de personnes appartenant à un ou plusieurs groupes discriminés (femmes, racisées, grosses, handicapées, etc.) ou de problématiques liées au travail ou à la souffrance au travail (burnout, épuisement professionnel, harcèlement…)

Avec une base des TCCE et l’éclairage de la psychologie sociale je vous propose un accompagnement global au niveau des Pensées, Émotions, Physique (corps, comportemental) et Social : une thérapie qui a du PEPS !


Et si on prenait un carnet ?

Ce n’est bien-sûr pas obligatoire, mais prendre un carnet, un cahier dédié à la thérapie, peut apporter une très grande aide : vous pouvez noter ce dont on a parlé pendant les séances, les mots-clés qui vous ont fait réfléchir, les tâches à faire, les exercices, les idées qui vous sont venues, les liens que vous avez mis au jour ; en dehors de la séance vous pouvez laisser libre cours à l’expression écrite ou au dessin pour vous délester d’un poids, vous exprimer sans contrainte ; vous pouvez aussi noter vos retours d’expériences, les points qui ont été les plus difficiles à travailler, ce qui vous a aidé, mais aussi ce dont vous souhaitez parler à la prochaine séance, etc.

C’est aussi un outil très précieux sur lequel vous pourrez venir vous repencher plus tard pour vous rappeler des progrès réalisés et de ce qui vous a aidé·e et soutenu·e dans notre démarche.

De mon côté, je n’en lirai jamais le contenu -qui n’appartient qu’à vous- mais je vous conseille de le ramener en séance et vous pourrez me parler de ce dont vous avez envie et que vous avez noté.


Accessibilité

Le bureau est situé au 1er étage d’un immeuble ancien dans un appartement, il est donc dispensé de suivre les normes ERP.

Cependant, l’accessibilité me tient à cœur. Si vous avez des idées ou des informations que je n’ai pas pensé à spécifier n’hésitez pas à me contacter ou laisser un commentaire.

  • Il y a un ascenseur pouvant théoriquement accueillir 4 personnes ou 300 Kg, celui-ci a un passage de largeur de 70 cm et une profondeur trop petite pour des fauteuils roulants électriques de grande taille ; des fauteuils manuels classiques ou sportifs pourront passer. Les espaces pour tourner sont assez petits et ne conviendront pas à des grands modèles de fauteuils.

  • La porte d’entrée de l’immeuble est assez lourde, n’hésitez pas à me prévenir pour avoir de l’aide si votre force musculaire est fortement diminuée.

  • Les chaises n'ont pas d'accoudoirs (on peut s'appuyer sur le bureau).

  • L’étiquette des sonnettes est relativement petite, voici où il faut sonner (NAZEYROLLAS-TILMAN) :



Quelques photos des lieux


Bienvenue!

Posts récents

Voir tout

© 2020 by PsyNancy - Prudence Nazeyrollas, psychologue - 

25 rue Gustave Simon, 54000 Nancy - Tel: 06 26 08 39 49 - Nazeyrollasp@gmail.com

SIRET: 79167156300017 - Code APE: 8690F - N° ADELI: 549311744